FASHION WEEK PARIS OCTOBRE 2019

Category
Fashion events
About This Project

PARIS FASHION WEEK®

La Fédération coordonne et met en valeur chaque année la Paris Fashion Week®. Aux premières étapes, la Fédération assure la liaison avec les autres capitales, telles que Milan, Londres et New York, ainsi que les autres salons, afin de garantir la cohérence internationale et de rester un véritable levier de développement au service des marques. La Fédération fournit un soutien logistique aux marques membres et invitées en négociant des showrooms, les frais de la SACEM à un stade précoce et peut, en fonction du profil de la marque, offrir un soutien financier pour les salons (DEFI).

À l’interface entre les maisons et les médias, la Fédération établit et transmet chaque saison la liste des journalistes et photographes accrédités. Cette liste, disponible uniquement pour les marques présentes dans le calendrier officiel, constitue une base de données essentielle pour l’envoi d’invitations aux différents événements. La Fédération accompagne également les journalistes dans le suivi de leurs collections et leur fournit un contenu essentiel pour analyser la semaine dans son intégralité. Au service des 800 acheteurs professionnels, 2000 journalistes et 400 photographes, la Fédération met en place un espace de travail dédié, le Paris Fashion Week® Center. Ce centre d’information fait appel à divers partenaires afin de faciliter et d’améliorer le séjour de chacun à Paris. La Fédération donne l’impulsion à ces services en fonction des besoins et avec le soutien des partenaires et des inscrits afin de favoriser l’expertise et la dynamique d’innovation.

retrouver de nombreuses maisons de luxe telles que Dior (14h30) et Saint Laurent (20h30) le 24 septembre, Balmain (11h30) le 27, Balenciaga (11h30) et Givenchy le 29, ou encore Chanel (10h30) et Louis Vuitton (18h30) pour conclure le 1er octobre.

Cette édition accueillera également 8 nouvelles marques pour compléter le calendrier.

Parmi les plus attendus, la marque Patou fera son retour sous l’impulsion de son directeur artistique Guillaume Henry et présentera une nouvelle collection. Autres nouveautés, le défilé de la marque Coperni, relancée depuis février dernier par ses créateurs Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer. La réflexion sur l’écologie était au centre de la deuxième journée de certains défilés à Paris, mardi 24 septembre, notamment ceux de Marine Serre et de Dior. La première a présenté une collection baptisée « Marée Noire » avec de nombreuses créations en upcycling déclinées en noir, puis en rouge et noir, tandis que la deuxième a plongé ses invités dans un jardin naturel composé de 160 arbres en attente d’être replantés, interrogeant davantage sur l’éco-responsabilité. En fin de journée, Saint Laurent a fait sensation, toujours face à la tour Eiffel, avec une silhouette qui s’allonge par rapport aux saisons précédentes malgré la présence des incontournables shorts version mini et tops tout en transparence. La Fashion Week de Paris, qui emboîte le pas à celles de New York, Londres et Milan, se déroulera jusqu’au 1er octobre 2019 .Retrouvez le lexique de la Fashion Week ! Aux Fashion Week, on parle une langue étrange. On entend des « catwalk », on lit des « front row », on est bombardé de « backstage ».

Dans ce tintamarre, on ne se comprend plus et la moindre conversation ressemble à un mode d’emploi en coréen. Pour démocratiser les défilés et entrer dans les coulisses d’un défilé, Cosmo vous livre un petit dictionnaire de la Fashion Week pour entrer dans l’envers du décor.

B comme Backstage
Les « backstage », c’est les coulisses d’un défilé. Entre le maquillage, la coiffure et le look, c’est l’effervescence, le stress, la frénésie…pour que tout soit parfait sur le podium !

C comme Catwalk
Si on joue au jeu de la traduction littérale, « catwalk » devient en français la « promenade du chat ». Les mannequins comme félins, l’affaire n’est pas banale. Par catwalk, on entend « podium » qu’on appelle, spécialement, « runway » à New York.

D comme « défilés » mais c’est le cœur même des Fashion Week. Milan, Londres, New York et Paris, on en compte plus de 400 pendant un mois. Du look, du maquillage, des coiffures et des gambettes, ça défile pas mal pendant la semaine de la mode.
F comme Fitting
…Ou comme « essayages ». Les Fashion Week, c’est un travail titanesque. C’est des mois, des jours, des heures pour les créateurs et toutes les équipes.

Pour que le jour J soit parfait, les mannequins essaient leur « tenue de scène » parfois plusieurs jours avant le défilé et même, parfois, simplement la veille.

F comme aussi Face Chart
Sur les murs des « backstage », vous retrouvez des croquis de visage qu’on appelle « face chart ». Ces minois croqués permettent aux maquilleurs professionnels de dessiner un exemple du maquillage qu’ils vont réaliser sur le mannequin.

Et puis F comme FW .Ce n’est pas très compliqué, même un peu évident…Mais quand on est fashion comme Sienna Miller, on ne parle pas de Fashion Week (semaine de la mode). Non, quand on est dans le coup, on dit « FW ».
R comme Row
On y vient. L’un des mots les plus importants de la Fashion Week, c’est « row » ou « front row ». Si on s’appelle Anna Wintour, on ne se pose même pas la question. Mais pour les autres, le « row », c’est le rang. Plus vous êtes devant, plus vous êtes importante. CQFD.

R comme aussi Running Order
Lorsque l’on parle de « fashion week », vous constatez qu’il existe de nombreux anglicismes. Running Order, en fait partie. C’est un tableau qui permet de vérifier tous les ordres de passage des mannequins. Toutes les photos des silhouettes pour une organisation parfaite !

S comme Shuttle service
La Fédération Française de la Couture met à disposition des navettes pour vous transporter d’un défilé à un autre. Idéal pour celles qui enchaînent Chanel et Vuitton ! FASHION WEEK PARIS Report 2019 By Jean NGUYEN