SMALTO FRANCESCO & MICHAEL MADSON CANNES FILM

Category
Fashion events
About This Project

Francesco Smalto was born in Reggio on 5 September 1927 in a modest and very united family. He is the son of Antonino Smalto and Maria Sollitto. « Reggio is a large garden, one of the most beautiful places you must find on earth, » noted in his travel books Edward Lear. The Smalto inhabit a street bordered by a stream in the town with country airs. The « mamma » watches over her three children. The father, a cabinetmaker with a craftsman, is himself a little artist. It manufactures furniture of style, refined marquetry for the castles. In the workshop that feels the tree, his son assembles small wooden objects. « Perhaps it was he who transmitted the virus of precision, creative vein » said his father Smalto.

The scene seems to have emerged from the Italian neo-cinema: a group of children play in the dusty streets of Reggio. In order to earn a few lire, they set up for other children small puppet shows animated by strings. The young Francesco dresses the wooden figures. « I was stealing kitchen towels from my mother ». The aspiring costumer seeks to understand why the sleeves remain straight when he puts on the jacket. Then he discovers that it is necessary to cut them out to give suppleness. What is the whole journey of a lifetime? Francesco Smalto has a passion for cutting and fabric. He begins his apprenticeship by taking courses in a state school. At only fourteen, he created his first costume for a family friend. Quickly, his ambition was to set out to conquer Paris. He then worked for Christiani and then for Camps, who at the time was the tailor of the « Tout Paris ». Before launching his label, the young Francesco trained as a cutter in New York at Harris, the tailor of President Kennedy. He is then fascinated by the cut of the American costumes which privileges the comfort and the movement.

Francesco Smalto founded his house in February 1962 and moved to rue La Boétie in Paris. Quickly, he imposed his style. He invented, for example, a unique measurement method, patented exclusive models and developed exceptional fabrics every season among the British weavers, Holland & Sherry. The Smalto brand gained notoriety and seduced an international clientele like King Hassan II of Morocco. It was bought in the 2000s by Alain Duménil, who invested in luxury through the company Aliances Designers.

Francesco Smalto was the couturier of the world’s greatest heads of state and the biggest Hollywood actors.
Francesco Smalto naît à Reggio, le 5 septembre 1927 dans une famille modeste et très unie. Il est le fils d’Antonino Smalto et de Maria Sollitto. « Reggio est un grand jardin, l’un des plus beaux endroits que vous devez trouvez sur la terre », a noté dans ses carnets de voyage Edward Lear. Les Smalto habitent une rue bordée d’un cours d’eau dans la ville aux airs de campagne. La « mamma » veille sur ses trois enfants. Le père, ébéniste chez un artisan, est lui-même un peu artiste. Il fabrique des meubles de style, de la marqueterie raffinée pour les châteaux. Dans l’atelier qui sent l’arbre, son fils assemble de petits objets en bois. « Peut-être est ce lui qui m’a transmis le virus de la précision, de la veine créative » dira de son père Smalto.

La scène semble sortie du cinéma néoréaliste italien : un groupe d’enfants joue dans les rues poussiéreuses de Reggio. Afin de gagner quelques lires, ils montent pour d’autres enfants de petits spectacles de marionnettes animées par des ficelles. Le jeune Francesco habille les figurines de bois. « Je volais des torchons de cuisine à ma mère ». Le costumier en herbe cherche à comprendre pourquoi les manches restent droites quand il pique la veste. Puis il découvre qu’il faut les échancrer pour donner de la souplesse. À quoi tient tout le parcours d’une vie . Francesco Smalto a très jeune la passion de la coupe et de l’étoffe. Il commence son apprentissage en suivant des cours dans une école d’État. À seulement quatorze ans, il crée son premier costume pour un ami de la famille. Rapidement, son ambition est de partir à la conquête de Paris. Il travaille alors chez Christiani puis chez Camps qui, à l’époque est le tailleur du « Tout Paris ». Avant de lancer sa griffe, le jeune Francesco fait un stage de coupeur à New York chez Harris, le tailleur du Président Kennedy. Il est alors fasciné par la coupe des costumes américains qui privilégie le confort et le mouvement.

Francesco Smalto fonde sa maison en février 1962 et s’installe rue La Boétie à Paris. Rapidement, il impose son style. Il invente par exemple une méthode de prise de mesure unique, fait breveter des modèles exclusifs et développe des tissus d’exception chaque saison chez les tisserands britanniques, Holland & Sherry. La marque Smalto gagne en notoriété et séduit une clientèle internationale comme le roi Hassan II du Maroc. Elle a été rachetée dans les années 2000 par Alain Duménil, qui investissait dans le luxe via la société Aliances Designers.

Francesco Smalto fut le couturier des plus grands chefs d’État de la planète ainsi que des plus grands acteurs d’Hollywood.