VIVIENNE WESTWOOD FASHION WEEK PARIS 2017

Category
Fashion events
About This Project

Vivienne Westwood, surnommée l’« enfant terrible de la mode », est une styliste britannique, née le 8 avril 1941, connue pour ses créations excentriques et colorées, et notamment pour ses chapeaux. Dans les années 1970 elle créée, avec son compagnon de l’époque Malcolm McLaren – par ailleurs manager des Sex Pistols – une boutique de mode qui contribue à lancer la mode punk En 1981, elle réalise son premier défilé à Londres et l’année suivante à Paris.ou il fut un succès

C’est dans cette même ville de Londres en 1982 qu’elle présentera sa première collection, « Pirate », qui, un an plus tard, aura un fort succès auprès des parisiens. Puis au fil des années elle les exposera au monde entier. Les mannequins, walkman vissé sur les oreilles arborent teintures au henné et dents en or et dansent sur des musiques ethniques.

Mais cependant sa première collection complète pour homme ne sortira qu’en 1990.

En 1989, John Fairchild, éditeur de la bible de la mode Women’s Wear Daily, classe Westwood parmi les six meilleurs stylistes du monde. La représentante d’un style glam-rock-rebelle qu’on a baptisé « enfant terrible de la mode », tout comme Jean Paul Gaultier, a fait preuve d’une excentricité toujours renouvelée par ses créations tantôt punk ou tantôt baroques.

Elle a été consacrée trois fois British Designer of The Year pour ses créations atypiques et innovatrices Présentait sa collection automne-hiver 2017-2018 à hôtel intime Intercontinental Paris Le Grand. Fidèle à ses origines anglaises, la styliste dévoile une collection aux accents grunge et new wave : les mannequins ont les cheveux tressés et colorés en rouge, les yeux maquillés en bleu et portent des couronnes avec de grands pics. Comme lors des saisons passées, Vivienne Westwood mêle les matières réputées nobles telles que le tartan ou la soie avec l’acrylique. On retrouve les imprimés qui lui sont si chers : rayures verticales, jacquard, carreaux, fleurs et petits cœurs. La styliste engagée utilise ses vêtements pour défendre son combat écologique : la collection est basée sur la notion de recyclage : une robe est le résultat d’un assemblage de plusieurs drapeaux, des emballages et bouteilles en plastique sont juxtaposés dans les cheveux des mannequins pour en fait de grands chapeaux et toutes les silhouettes sont faites de plusieurs couches de vêtements….Report fashion by Max perrin et Jean NGUYEN pour @Fashion movie style LONDON ..2017 PARIS FASHION WEEK